Formations Inter-entreprisesDomaines 2018Gestion et financeGestion économiqueLe contrôle de gestion - Niveau 1 : enjeux stratégiques et fondamentaux

Code 303

Durée: 2 jours

Le contrôle de gestion - Niveau 1 : enjeux stratégiques et fondamentaux

Une formation stratégique ET opérationnelle pour une mise en place efficace du contrôle de gestion.

Dans un environnement en évolution permanente et face à la raréfaction des aides, les organismes de logement social doivent de plus en plus compter sur leurs ressources propres pour assurer leur mission de bailleur social. Dans ce contexte, les organismes doivent se doter d’outils de pilotage de leur gestion afin d’optimiser leur fonctionnement et de générer les capacités financières suffisantes. La mise en place d’un contrôle de gestion efficace se révèle aujourd’hui indispensable pour prendre les bonnes décisions au bon moment et optimiser les performances.

Cette formation aborde la totalité du processus de mise en place du contrôle de gestion adapté au contexte des organismes de logement social.

Directeur général. Directeur général adjoint. Directeur ou responsable financier. Contrôleur de gestion. Responsable opérationnel.

› appréhender les enjeux du contrôle de gestion adapté au milieu du logement social

› analyser les activités, métiers et processus pour construire des objectifs adaptés

› développer la recherche d’efficacité par la diffusion et la communication sur les résultats

› définir les outils de contrôle.

Le contrôle de gestion

› définition et finalités

› différences avec le contrôle budgétaire et le contrôle interne

› le profil, le rôle et la place du contrôleur de gestion

La mise en place du contrôle de gestion : la production des données

› la création d’un contexte favorable, l’adhésion des responsables à la mise en place du contrôle de gestion, la communication

› le champ de l’étude : l’analyse de l’organisme par métiers, fonctions, secteurs et entités

› la constitution des données et informations (comptabilité, budget, études prévisionnelles, plans stratégiques) en 3 axes principaux : le suivi de l’activité, le contrôle de l’exploitation, le contrôle de la trésorerie et des finances

› prise en compte des objectifs

› différence avec le budget, les prévisions

› mise en place des outils de pilotage principaux : les comptes d’exploitation par activités et par entités

L’exploitation du contrôle de gestion : l’analyse des données

› l’analyse par les écarts entre les objectifs fixés et les résultats atteints

› la diffusion des résultats

› la mise en place des plans d’action et des mesures correctives : l’accompagnement des responsables par la communication sur les résultats.

Exposés méthodologiques illustrés par des exemples concrets et des études de cas. Élaboration d’outils immédiatement opérationnels.

PRÉ-REQUIS

L’analyse financière (311) ou niveau équivalent.

Denis JUNG, Directeur financier et formateur en gestion financière.

PRIX NET : 1490 EUROS - 14 h de formation.

Déjeuners inclus et pris en commun. Ce stage peut être organisé dans votre organisme ou dans votre région.

PROLONGEMENTS

Le tableau de bord : un outil de pilotage et d’aide à la décision (243).
Le contrôle de gestion - Niveau 2 : approfondissements et optimisation (304).

Dates 
Du 04/04/2018 au 05/04/2018 PARIS
Du 03/10/2018 au 04/10/2018 PARIS

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS : Véronique ROUCHOSSÉ - 01 40 75 79 08. veronique.rouchosse@afpols.fr

Le contrôle de gestion

› définition et finalités

› différences avec le contrôle budgétaire et le contrôle interne

› le profil, le rôle et la place du contrôleur de gestion

La mise en place du contrôle de gestion : la production des données

› la création d’un contexte favorable, l’adhésion des responsables à la mise en place du contrôle de gestion, la communication

› le champ de l’étude : l’analyse de l’organisme par métiers, fonctions, secteurs et entités

› la constitution des données et informations (comptabilité, budget, études prévisionnelles, plans stratégiques) en 3 axes principaux : le suivi de l’activité, le contrôle de l’exploitation, le contrôle de la trésorerie et des finances

› prise en compte des objectifs

› différence avec le budget, les prévisions

› mise en place des outils de pilotage principaux : les comptes d’exploitation par activités et par entités

L’exploitation du contrôle de gestion : l’analyse des données

› l’analyse par les écarts entre les objectifs fixés et les résultats atteints

› la diffusion des résultats

› la mise en place des plans d’action et des mesures correctives : l’accompagnement des responsables par la communication sur les résultats.

Actions sur le document