Formations Inter-entreprisesDomaines 2018PatrimoineStratégieComment adapter le patrimoine locatif à la population âgée ?

Code 706

Durée: 2 jours

Comment adapter le patrimoine locatif à la population âgée ?

Gérer la perte d’autonomie des locataires.

En 2060, 1 personne sur 3 aura plus de 60 ans et plus de 90 % de cette population vivront à domicile et y demeureront jusqu’à la fin de leur vie. Dans ce contexte, l’adaptation du parc social représente un enjeu majeur afin d’accueillir des locataires de plus en plus âgées et souvent en perte d’autonomie.

Les objectifs de cette formation sont dans un premier temps d’étudier les obligations liées au cadre réglementaire puis dans un second temps d’aborder les aspects méthodologique et technique nécessaires à l’adaptation efficace et pragmatique du  logement.

Directeur d’organisme. Directeur du développement, de la maîtrise d’ouvrage ou du patrimoine. Chef de projets.

Responsable de clientèle. Responsable d’agence.

maîtriser les incidences pratiques de la loi du 28 décembre 2015 et ses décrets d’application

repérer toutes les dimensions d’une problématique complexe allant au-delà de l’adaptation du bâti

identifier les phases de la conception et de la conduite d’une stratégie patrimoniale très spécifique.

Enjeux et obligations liés aux lois du 11 février 2005 et du 28 décembre 2015

quels objectifs visés par la loi ?

quelles obligations pour le bailleur : contraintes et limites ?

les nouveaux partenaires

L’approche méthodologique globale

l’identification des locataires âgés et de leur lieu et condition d’habitation

la connaissance approfondie des attentes des personnes âgées en matière de logements, d’aides et de services associés

la sélection et l’inscription du patrimoine concerné dans un répertoire

L’adaptation des logements aux handicaps de l’âge sur le plan architectural et technique

la construction de logements neufs, l’adaptation de logements existants aux handicaps et/ou à la perte d’autonomie des personnes âgées

la recherche des dispositions architecturales et des équipements les plus propices à favoriser la vie quotidienne de personnes dont les capacités se réduisent progressivement

les sept aspects principaux de la vie des personnes âgées à considérer pour réaliser des logements qui leur soient adaptés

La définition de trois niveaux d’adaptation type :

minimum, standard et spécifique, tant en ce qui concerne l’accessibilité des immeubles et des logements que l’adaptation et l’équipement des logements eux-mêmes.

Approche théorique et méthodologique. Échanges d’expériences. Illustration par des exemples pratiques et des réalisations.

PRÉ-REQUIS

Aucun.

Bruno DREVET, Gérontologue, ancien directeur d’organismes sociaux et médico-sociaux et formateur et Benjamin BON, Directeur métier accessibilité-mobilité au sein d’un bureau d’études en ingénierie et consultant formateur.

PRIX NET: 1350 EUROS - 14 h de formation.

Déjeuners inclus et pris en commun. Ce stage peut être organisé dans votre organisme ou dans votre région.

Dates 
Du 13/12/2018 au 14/12/2018 PARIS

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS: Véronique MORELON - 01 40 75 79 06. veronique.morelon@afpols.fr

Enjeux et obligations liés aux lois du 11 février 2005 et du 28 décembre 2015

quels objectifs visés par la loi ?

quelles obligations pour le bailleur : contraintes et limites ?

les nouveaux partenaires

L’approche méthodologique globale

l’identification des locataires âgés et de leur lieu et condition d’habitation

la connaissance approfondie des attentes des personnes âgées en matière de logements, d’aides et de services associés

la sélection et l’inscription du patrimoine concerné dans un répertoire

L’adaptation des logements aux handicaps de l’âge sur le plan architectural et technique

la construction de logements neufs, l’adaptation de logements existants aux handicaps et/ou à la perte d’autonomie des personnes âgées

la recherche des dispositions architecturales et des équipements les plus propices à favoriser la vie quotidienne de personnes dont les capacités se réduisent progressivement

les sept aspects principaux de la vie des personnes âgées à considérer pour réaliser des logements qui leur soient adaptés

La définition de trois niveaux d’adaptation type :

minimum, standard et spécifique, tant en ce qui concerne l’accessibilité des immeubles et des logements que l’adaptation et l’équipement des logements eux-mêmes.

Actions sur le document