55 400 accords d’entreprises conclus en 2016

vatant.jpg Consultant, Ex-Directeur d’Habitat-Formation

55 400 accords d’entreprises conclus en 2016

Le ministère du travail (DARES) vient de rendre public le bilan de la négociation d’entreprise en 2016 dans le secteur marchand non agricole.

Une négociation au moins a été engagée dans 14,7 % des entreprises de 10 salariés et plus. Sans surprise, la proportion d’entreprises ayant engagé au moins une négociation varie fortement selon la taille : elle s’établit à 7 % pour les entreprises de 10 à 49 salariés et à 95,2 % pour celles de 500 salariés et plus. Quant aux entreprises qui n’ont pas négocié, elles avancent comme toute première raison, loin devant toutes les autres, l’application directe d’une convention collective de branche.

55 400 accords ont été conclus, soit une progression de 11 % par rapport à 2015. Les thèmes de négociation restent stables. Les rémunérations (salaires et primes) font toujours l’objet du plus grand nombre de négociations. La présence de délégués syndicaux joue un rôle assez décisif sur la tenue de négociations, particulièrement sur les rémunérations : 93 % des entreprises qui en sont pourvues ont engagé des négociations sur ce thème, contre 46 % des autres.

Tous accords confondus, le taux de conclusion est de 80 %, et atteint 90 % dans les entreprises de 500 salariés et plus.

Autre enseignement notable : 84 % des entreprises ayant connu une grève ont engagé une négociation, contre 13 % des autres. Ce qui fait dire à la DARES que « la négociation collective, comme la mobilisation des salariés supposent l’existence d’interlocuteurs en mesure de maîtriser un processus englobant conflit, grève, négociation et accord ».