Aide à l’embauche pour les PME

vatant.jpg Daniel VATANT, consultant, Ex-Directeur d’Habitat-Formation

Levier de l’emploi ou effet d’aubaine ?

L’aide à l’embauche pour les PME de moins de 250 salariés, instaurée fin janvier 2016, est littéralement plébiscitée :  160 000 entreprises en ont déjà fait la demande, ce qui correspond à 350 000 embauches.

Rappelons que cette aide est possible pour l’embauche d’un salarié en CDI, en CDD de 6 mois au moins mais aussi en contrat de professionnalisation, dès lors que sa rémunération n’excède pas 1,3 fois le SMIC. Son montant est de 500 € par trimestre, avec un plafond de 4 000 €.

Ce dispositif n’ayant pas été prévu dans la loi de finances initiale pour 2016, le gouvernement a été contraint de proposer un décret d’avance pour le financer. Au rythme actuel, ce sont quelque 4 milliards d’euros qui seraient à débourser d’ici fin 2018.

Alors une question est inévitablement dans le paysage : effet d’aubaine ou incitation efficace à embaucher ? Assurément les deux, mais seule une enquête rigoureuse permettrait de dire dans quelles proportions.

Quoi qu’il en soit, sauf reconduction ultérieure, cette aide aux PME ne peut être sollicitée que pour les embauches réalisées jusqu’au 31 décembre 2016. Il reste donc moins de 7 mois pour en profiter. Que ce soit pour bénéficier d’un coup de pouce bien venu ou pour optimiser une embauche qui aurait été réalisée sans lui.

Aide à l’embauche pour les PME : prolongation en 2017

L’aide à l’embauche pour les PME de moins de 250 salariés, instaurée fin janvier 2016, était restreinte aux embauches réalisées jusqu’au 31 décembre 2016.

Le 30 juin, le Président de la République a annoncé qu’elle serait prolongée sur l’ensemble de l’année 2017. Il est donc utile d’intégrer cette donnée dès maintenant.

Rappelons que cette aide est possible pour l’embauche d’un salarié en CDI, en CDD de 6 mois au moins mais aussi en contrat de professionnalisation, dès lors que sa rémunération n’excède pas 1,3 fois le SMIC. Son montant est de 500 € par trimestre, avec un plafond de 4 000 €.