Escroquerie à la formation : de l’hôtel à la Chambre criminelle

vatant.jpg Daniel VATANT, consultant, Ex-Directeur d’Habitat-Formation

Escroquerie à la formation : de l’hôtel à la Chambre criminelle

Présider un groupe hôtelier n’autorise pas l’escroquerie, fût-elle en chambre. Le groupe Timhotel l’a appris à ses dépens. Cette société et sa présidente avaient été condamnées le 7 octobre 2015 par la Cour d’appel de Paris pour complicité d’escroquerie et recel. Les faits : avoir fait financer par le FAFIH (OPCA de l’hôtellerie-restauration), sur la base de fausses feuilles de présence à de prétendues formations, des audits sociaux et des consultations juridiques dispensées par la société FCA, cabinet  de conseil et de formation en ressources humaines.

Le 5 janvier 2017, la Chambre criminelle de la Cour de cassation a confirmé la décision de la Cour d’appel : 100 000 euros d’amende pour la société Timhotel et deux ans d’emprisonnement avec sursis pour sa présidente. La société FCA et sa gérante sont également condamnées pour escroquerie.