Gestion technique de logement

Stage programmé en fonction des demandes

Les fondamentaux du vocabulaire technique d’un immeuble. Le personnel de proximité, présent sur le patrimoine ou dans les agences situées dans les quartiers, interlocuteur des services techniques et des entreprises intervenant sur le patrimoine, doit posséder le vocabulaire technique du bâtiment. Il doit également comprendre le fonctionnement des équipements des parties communes et privatives, repérer les éventuels dysfonctionnements dans les groupes dont il a la charge, et transmettre les informations aux personnes compétentes.

Les réparations locatives

Quel partage de responsabilités entre bailleurs et locataires? Pour distinguer les responsabilités du bailleur et du locataire dans l'appréciation de l'état d'un logement à un instant donné, une bonne connaissance des textes juridiques, de leurs fondements et de la jurisprudence est nécessaire. Cela permet de répondre au mieux aux sollicitations techniques pendant le contrat de location, mais aussi de réclamer au locataire sortant un montant indemnitaire le plus équilibré possible. La formation fera le point sur les derniers textes publiés et les décisions jurisprudentielles qui impactent les thèmes de la formation.

Les demandes d'intervention technique et l'entretien avec le locataire

Transmettre des informations fiables. Une réponse efficace aux demandes d’interventions techniques est un élément-clef de la qualité du service rendu. Un mauvais traitement a des incidences sur l’image de l’organisme et un coût financier indéniable. C’est pourquoi il est indispensable de réaliser à la fois un diagnostic technique fiable qui permette de déclencher des interventions adaptées, mais aussi de pouvoir préciser au locataire qui interviendra dans quels délais et comment il sera informé.

Amiante : les responsabilités envers les locataires et les entreprises

Maîtriser les obligations liées à l’amiante dans la gestion du patrimoine. Les responsables de secteur ainsi que les collaborateurs intervenant pour les menues réparations sont au contact des locataires mais aussi des entreprises, et sont susceptibles d’être interpellés sur la question de l’amiante et des précautions à prévoir. La formation permettra au personnel concerné d’identifier les informations qu’ils peuvent et doivent communiquer aux locataires et aux prestataires, à la fois dans une logique de prévention et d’intégration du risque.

État des lieux entrants et sortants : les techniques de constat

Garantir la sécurité juridique des états des lieux. À l'arrivée du locataire, tout comme au moment de son départ, la loi impose de réaliser un constat de l'état des lieux et à la restitution des clés. En cas de litige au départ du locataire sur le montant de l’indemnité due au titre des réparations locatives, la forme et le contenu du document EDL revêtent une importance particulière dans le dossier contentieux. Cette formation permet d’analyser l’impact du décret du 30 mars 2016 fixant les modalités d’établissement des EDL sur les outils et les process internes des organismes.

Le chiffrage des états des lieux

Pour un chiffrage cohérent. Le chiffrage des réparations locatives repose sur une bonne connaissance des obligations de chacune des parties, mais aussi sur une exploitation rationalisée des états des lieux, des grilles de vétusté et des accords collectifs

Les fondamentaux de la visite-conseil

La visite conseil : une forte valeur ajoutée L’évolution du contexte économique des organismes du logement social (et notamment la mise en œuvre de la réduction de loyer de solidarité et la baisse des APL instituée par la loi de finances de 2018 les contraint à réaliser des gains de productivité par le biais d’une meilleure maîtrise des coûts et notamment dans les budgets d’entretien et de remise en état des logements

La remise en état du logement dans le processus de relocation

Enjeux principaux du processus de relocation. L'organisation d'ensemble de cette stratégie débute dès la visite-conseil. Au-delà de l'information du locataire sortant sur les travaux qu'il doit réaliser avant son départ, l'objectif principal est de préparer l'arrivée d'un nouveau client. Pour cela, l'organisme doit avoir une organisation rigoureuse visant à lui permettre de démarrer les travaux de remise en état le plus tôt possible, de préciser au mieux la commande de travaux nécessaires et de mettre en place le suivi et le contrôle.